L’intercompréhension et la grammaire comparée au service d’un apprentissage plurilingue : MultiGram et Roma·Net

Annick Englebert, Sabina Gola

Abstrakt

Les deux plates-formes MultiGram (http://multigram.ulb.ac.be) et Roma·Net (http://romanet.ulb.be) ont été conçues comme outils complémentaires dans le cadre de l’enseignement/apprentissage des langues. La première réunit six langues, trois germaniques (l’allemand, l’anglais, le néerlandais) et trois romanes (l’espagnol, le français, l’italien) ; la deuxième, cinq langues romanes (espagnol, français, italien, portugais et roumain). Elles ont une structure totalement différente et prennent en compte des aspects distincts des langues : l’une a comme point de départ la grammaire contrastive, l’autre plutôt l’intercompréhension entre les langues romanes ; l’une mise également sur l’approche communicative, l’autre sur la dimension culturelle. Malgré ces différences substantielles, les objectifs poursuivis sont les mêmes : encourager les apprenants à se servir de leurs expériences linguistiques tant dans leur langue maternelle que dans d’autres langues étudiées auparavant, ainsi qu’à poursuivre leur apprentissage de façon autonome. Ces deux plates-formes s’adressent sans doute à un public déjà plurilingue désireux d’ajouter d’autres langues à son bagage linguistique, mais aussi à un apprenant monolingue qui a envie d’apprendre une nouvelle langue tout seul ou approfondir ses connaissances dans une langue qu’il connaît déjà. En effet, MultiGram et Roma·Net peuvent être utilisés comme des outils traditionnels d’apprentissage des langues (une langue à la fois). Grâce à leur flexibilité, due en partie à la technologie, les deux plates-formes permettent aux enseignants et aux apprenants de créer des parcours d’apprentissage personnalisés qui tiennent compte du répertoire linguistique des utilisateurs. L’encouragement à la participation active des étudiants à leur apprentissage est aussi une caractéristique de ces outils. Dans notre communication, dans un premier temps, nous allons intégrer MultiGram et Roma·Net dans le cadre des objectifs du plurilinguisme promus dans le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues, en évoquant également le concept d’intercompréhension. Puis, nous allons approfondir quelques concepts fondamentaux sur lesquels se basent les plates-formes, comme  le rôle de la langue maternelle dans l’apprentissage des langues, le rôle des autres langues connues sur l’apprentissage d’une nouvelle langue, l’importance de la motivation dans l’apprentissage. Sur la base de notre expérience personnelle, nous montrerons aussi quelques scénarios pédagogiques d’apprentissage.

Klíčová slova

grammaire contrastive; approche communicatif; intercompréhension; plurilinguisme; didactique; langues romanes; langues germaniques; apprentissage en autonomie

Plný Text:

Reference

Zobrazit literaturu Skrýt literaturu

Beacco, J.-C et al., Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle, 2010.

Caddéo, S. & Jamet, M-C. (2013). L’intercompréhension : une autre approche pour l’enseignement des langues. Paris : Hachette.

Carrasco Perea, E., Degache, D., Pishva, Y., (1/2008), Intégrer l’intercompréhension à l’université , Les Langues modernes. L’intercompréhension. Travaux en intercompréhension : conceptions, outils et démarches pour la formation en langues, p. 62-74. https://www.researchgate.net/publication/299461252_Integrer_l%27intercomprehension_a_l%27universite

Conseil de l’Europe (2001). Cadre européen commun de référence pour les langues : Apprendre, Enseigner, Evaluer (CECRL). https://rm.coe.int/16802fc3a8.

Conseil de l’Europe (2018). Cadre Commun de Référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer, p. 129, https://rm.coe.int/cecr-volume-complementaire-avec-de-nouveaux-descripteurs/16807875d5.

Conseil de l’Europe (2011-2019). Cadre de référence pour les approches plurielles des langues et des cultures (CARAP). https://carap.ecml.at.

Gajo L., Didactique des langues et didactique du plurilinguisme : continuités, complémentarités, ruptures, in S. Gola, M. Pierrard, E. Tops, D. Van Raemdonck (dir.), (2019). Enseigner et apprendre les langues au XXIe siècle : méthodes alternatives et nouveaux dispositifs d'accompagnement, GRAMM- R. Etudes de linguistique française, Bruxelles, Peter Lang, p. 17-33.

Gyroux L. (2016). La place et le(s) rôle(s) de la langue maternelle des apprenants en cours de langue étrangère, Synergies France, 10, 55-68. https://gerflint.fr/Base/France10/france10.html

Moore, D., Castellotti, V. (éds), 2008, La compétence plurilingue : regards francophones, Transversales, Langues, sociétés, cultures et apprentissages, vol. 23, Peter Lang, p. 21. https://doi.org/10.3726/978-3-0352-0109-3

Mutualisation et Innovation pour un Réseau de l'Intercompréhension à Distance (MIRIADI) https://www.miriadi.net/.

Sheeren, H. (2016). L’intercompréhension : un nouveau souffle pour les langues romanes minoritaires et pour les dialectes ? Lengas, 79. https://journals.openedition.org/lengas/1060. https://doi.org/10.4000/lengas.1060

Troncy C. (éd.), 2014, Didactique du plurilinguisme. Approche plurielle des langues et des cultures. Autour de Michel Candelier, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Collection « Des sociétés ».

https://doi.org/10.5817/CASALC2020-2-1